Accueil > Vie des services > La Poste sort ses Chartes pour tirer sur ses informaticiens

La Poste sort ses Chartes pour tirer sur ses informaticiens

vendredi 30 décembre 2016, par Antoine


Le nouveau règlement intérieur de la Poste entre en vigueur au 2 janvier 2017. Sont annexées à ce RI 2 chartes : une charte relative à l’accès et à l’utilisation des systèmes d’information et l’autre relative aux fonctions informatiques et techniques de La Poste. Ces documents sont présentés sous l’angle : Interdiction, Contrôle, Sanction et quand on parle de sanction, cela peut aller jusqu’au licenciement pour un salarié ou à la révocation pour un fonctionnaire. Les informaticiens de La Poste n’ont pas attendu ces chartes pour exercer leurs métiers de manière responsable et intègre. Il est désormais interdit aux Postiers d’installer des logiciels même portables sur leurs postes de travail : les rédacteurs de cette charte montrent ici clairement leur ignorance des technologies utilisées dans la réalisation des projets informatiques : l’informaticien d’aujourd’hui est très souvent un intégrateur de briques logicielles récupérées sur internet (maven, plateforme as a service,...)
il leur est interdit également d’accéder aux infrastructures de production : Il n’est pourtant pas du tout rare que des informaticiens (développeurs, chefs de projet, intégrateurs, exploitants,...) aient des accès permanents aux environnements de production. Concernant l’accès aux données issues de production : même si pour certaines applications, un processus d’anonymisation (pour les environnements de développement ou recette) a été entamé pour les applications qui traitent des données personnelles, ce travail est très loin d’être terminé. Donc pour toutes les applications qui concernent des données personnelles non encore anonymisées ainsi que pour l’ensemble des autres applications qui traitent des données non personnelles, cette charte ne pourra être respectée...
Concernant les sanctions éventuelles, on dit volontiers aux informaticiens de La Poste que cela n’arrivera pas, que c’est théorique,... mais jusqu’à l’année dernière, on n’avait jamais vu un fonctionnaire révoqué depuis 1951, et bien c’est arrivé, et vous voulez savoir le motif de la révocation de Yann Le Merrer en 2015 ? Trouble à l’ordre public... ce sont justement les termes utilisés dans la charte de l’utilisation des SI : je site : "l’accès à des sites non autorisés par les lois et règlements ou contraires à l’ordre public constitue une faute professionnelle. "
Alors, on peut se demander pourquoi mettre en place de telles chartes alors que visiblement La Poste n’est pas prête : une partie des explications est sans doute la mise en conformité avec la loi pour une République numérique pour la protection des données personnelles du 8 octobre 2016 dans laquelle, entre autre, l’anonymisation des données personnelles est évoquée.
La mise en place de ces chartes est très mal vécue par les informaticiens de La Poste : ils ont le sentiment qu’on ne leur fait pas confiance et considèrent ces chartes comme infantilisantes et rédigées par des gens qui ignorent complètement les métiers de l’informatique. De plus, répandre tout un tas d’interdictions autour des métiers de l’informatique aura comme conséquence très directe de tarir toute velléité d’initiative et de créativité des informaticiens : le bon informaticien à La Poste sera celui qui ne prend surtout pas d’initiative... Ça n’est certainement pas comme cela que l’informatique de La Poste pourra être innovante.
Là où certaines entreprises réfléchissent au droit à l’erreur dans le but de stimuler l’innovation, La Poste préfère rédiger des chartes inapplicables, tueuses d’initiatives et menaçantes pour les agents de La Poste.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Plan du site |Charte Forum |Rédaction | SPIP| Surfez avec Firefox | Suivre la vie du site RSS 2.0