Accueil > La poste - Avenir Oblitéré > Les mirages du Grand Dialogue

Les mirages du Grand Dialogue

mercredi 30 janvier 2013


L’accord cadre sur la qualité de la vie au travail à La Poste et l’accord national interprofessionnel du 11 janvier 2013 ont des similitudes. Ils sont comme les oasis paradisiaques entrevues dans le désert, si on prend la peine de s’en approcher, en l’occurrence d’en lire le détail, l’aridité du désert reprend vite le dessus !

Kaspar : le rapport fantôme

C’est celui qui hante l’esprit de nos dirigeants. Non pas que ce rapport de commande maison ait mis le doigt sur les responsabilités de l’équipe actuelle, bien au contraire, il les dédouane. Mais il faut bien afficher quelque chose en sortie de ce grand dialogue. Proposer un calendrier de négociation dans ce qui est pompeusement baptisé Accord cadre, voilà qui ne mange pas de pain, permettra de gagner du temps et donnera l’impression face à l’opinion que le dialogue social existe réellement. Pour les syndicats, c’est un chèque en blanc adressé à la boîte.

Que La Poste y ajoute quelques mesures immédiates (non négociées) comme le TPAS ou le télétravail et le piège à l’intention des syndicats prompts à dégainer leur stylo, devrait fonctionner... Pas de suspense, il a bien fonctionné. Seuls SUD et CGT ne l’ont pas signé !

Nous verrons bien s’il y a matière à signer dans la suite des chantiers de négociation qui doivent s’ouvrir, mais pour l’instant les deux questions majeures à l’origine du malaise social et des suicides à La Poste ne sont pas traitées : la succession des réorganisations et la question des suppressions massives d’emploi.

Ayant obtenu son brevet de dialogue social, La Poste peut reprendre comme avant les réorganisations et continuer à supprimer massivement les emplois !

TPAS, ça coince

La Poste aurait pu reconduire le dispositif précédent en le généralisant aux salariés. Il n’en est rien. Sauf cas de pénibilité à faire valoir, l’âge d’entrée dans le dispositif recule de 2 ans à 58 ans.

L’extension du dispositif se fait aux seuls salariés qui auront 10 ans d’ancienneté à La Poste « et qui pourront bénéficier d’une retraite à taux plein à l’âge légal d’ouverture des droits à retraite. »

Avec de telles conditions, ils ne seront pas nombreux à pouvoir y prétendre !

Télétravail

Le sujet est très discuté dans les services techniques et informatiques où il est souvent vu comme présentant de nombreux avantages : moins de temps de trajet, cadre de vie plus agréable, facilités familiales, développement durable...

Mais, le dispositif, tel qu’il est présenté par La Poste n’est pas suffisamment sécurisé pour les salariés.

Le télétravail pose également de nombreuses questions qui ne peuvent être traitées que dans le cadre d’une négociation nationale : danger d’isolement, dé-sociabilisation possible, non discrimination en terme de carrière, de promotion, de formation, respect des temps de travail, distinction nécessaire entre sphère personnelle et professionnelle ...

Version imprimable de cet article Version imprimable

Plan du site |Charte Forum |Rédaction | SPIP| Surfez avec Firefox | Suivre la vie du site RSS 2.0