Accueil > Edito > Cadeaux fiscaux contre recul social

Cadeaux fiscaux contre recul social

jeudi 27 septembre 2007


Ce que disent les chiffres

15 milliards de cadeaux fiscaux

Dont plus de 10 milliards accordés aux plus riches. Autant de recettes en moins pour chaque année à venir.

25 milliards de cadeaux aux entreprises

Toujours plus d’exonérations fiscales, d’aides aux bas salaires, et quels sont les résultats ? Les salaires sont tirés vers le smic, les caisses de sécu et de retraite se vident.

3 milliards sur les stocks options

Les stocks-options distribuées aux cadres dirigeants des grandes entreprises représentent pour la Sécu un manque à gagner total de 3 milliards d’€ (rapport de la Cour des comptes).

L’ensemble des revenus exonérés de cotisations sociales représente d’après ce rapport entre 33 et 36 Milliards.

Prévision Déficit Sécu 2007 : 11,6 milliards
Déficit du Régime général des caisses de retraite 2007 : 4,6 milliards

Et pourtant le PIB, la richesse globale, continue de croître !

Franchises médicales : ne pas avaler la pilule

Taxation sur les médicaments, les actes paramédicaux, le transport sanitaire, c’est une nouvelle fois le pouvoir d’achat amputé et une dégradation du service rendu par la Sécu. Pour faire passer ces mesures impopulaires, le gouvernement met en avant la solidarité : ces mesures sont censées financer les plans Alzheimer, Cancer et Soins palliatifs. Mais s’il s’agit de solidarité pourquoi ces grandes causes nationales seraient-elles financées uniquement par les malades ?

Statut de la fonction publique attaqué

S’inspirant fortement de La Poste ou de France Télécom, Sarkozy attaque frontalement le statut de la fonction publique dans son projet de réforme : embauche sous contrat privé, fin des concours, individualisation des rémunérations, réduction des effectifs. Le résultat nous avons pu le constater à la Poste c’est une augmentation de la précarité, la stagnation du pouvoir d’achat, les carrières à la tête du client et un service public dégradé.

Retraites : la parole de Fillon

En 2003 Fillon a fait passer sa réforme avec 3 grosses ficelles : épargner les régimes spéciaux, permettre aux carrières longues de partir plus tôt, laisser la possibilité de rénégocier en 2008 l’allongement ou non de la durée de cotisation. En annonçant 41 ans pour 2012 sans possibilité de renégocier, la remise à plat du dispositif carrières longues, la fin des régimes spéciaux (mais pas tous) Fillon montre qu’il s’agit au delà des discours, un jour sur la pénibilité, les carrières longues, un jour sur les « avantages » des fonctionnaires ou des régimes spéciaux, de diviser pour mieux faire reculer tout le monde.


Vous avez dit faillite ?

C’est le voleur qui crie au voleur. L’empilement des réformes sur la Sécu ou les retraites dégrade le service rendu par nos systèmes sociaux collectifs. Quand le système est bien dégradé, on propose de le remplacer.

Mais en fait c’est un tapis rouge qui est déroulé pour les investisseurs privés.

Comment croire la pensée unique qui nous serine que la santé et les retraites soient si coûteuses (gouffre, trou, banqueroute...) quand dans le même temps les investisseurs (assurances, banques) se précipitent pour investir ces secteurs. Manifestement, les sommes considérables auparavant gérées par la collectivité dans un esprit de solidarité sont un fromage appétissant pour qui veut faire du profit.

Et le salarié sans parachute doré, devra lui dépenser plus en assurances complémentaires, ou travailler plus... longtemps s’il n’a pas les moyens de se payer une retraite complémentaire.

Cette société à 2 vitesses en gestation n’est-elle pas indigne ?

Contrer l’offensive libérale

Si nous ne voulons pas revivre un remake « moderne » des Misérables, le mouvement social doit se rassembler pour empêcher la vague libérale d’engloutir tous les acquis sociaux mis en place dans un pays pourtant exsangue au sortir de la 2ème guerre mondiale.

Rassemblés comme en 2006 contre le CPE, ou comme en 1995, autour des secteurs les plus combattifs, la bataille est loin d’être perdue.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Plan du site |Charte Forum |Rédaction | SPIP| Surfez avec Firefox | Suivre la vie du site RSS 2.0